Transports de corps - Inhumation " Enterrement" - Crémation "Incineration"

Transport funeraire

TRANSPORT DE CORPS « AVANT MISE EN BIERE » A VISAGE DECOUVERT (SANS CERCUEIL)

Le transport de corps, qu’il soit avant (visage découvert) ou après mise en bière (mise en cercueil) est le moyen de locomotion obligatoire et important pour le bon déroulement des obsèques. Il est impossible de transporter un corps dans un véhicule autre qu’un corbillard avec ou sans cercueil.

Dans ce cas, le transport de corps avant mise en bière doit être effectué dans un véhicule spécialisé agrée et équipé d’un caisson réfrigérant vers une chambre funéraire, par exemple pour un rapprochement du domicile familial.

Ce transport doit être achevé dans les 24 heures après le décès ou 48 heures maximum lorsque le corps a reçu des soins de conservation.

TRANSPORT DE CORPS « APRES MISE EN BIERE » MISE EN CERCUEIL (AVEC CERCUEIL)

Le transport de corps après mise en bière est effectué dans un véhicule spécialisé pour contenir un cercueil et est obligatoire pour le bon déroulement de la cérémonie.

Le corbillard est conduit par un chauffeur et celui-ci est accompagné d’une équipe de porteurs, pour être conduit vers un lieu de culte, au cimetière ou au crématorium.

TRANSPORT DE CORPS « VERS L’ETRANGER OU DEPUIS L’ETRANGER »

Le transport peut se faire par voie terrienne ou aérienne, dans ce dernier cas de nombreuses autorisations et démarches administratives funéraires sont nécessaires. (Consulat, Mairie, Police…) au départ comme à l’arrivée. Le soin de conservation est obligatoire.

TRANSPORT D’UNE URNE FUNERAIRE

Le transport peut être effectué par toute personne avec respect, tact, dignité et bienséance. Aucune loi n’impose le transport de l’urne dans un véhicule spécialisé.

Pour le transport de l’urne à l’étranger, il vous sera demandé le certificat de décès et le certificat de crémation. Certaines compagnies peuvent refuser l’accès à bord de l’urne si elle est considérée comme un bagage à main, bien que les cendres soient stériles et ne présentent aucun danger.

INHUMATION « ENTERREMENT »

L’inhumation se déroule dans un cimetière. Le terme Enterrement est souvent employé pour dire « FUNERAILLE » pour la Mise en Terre.

L’enterrement ou l’inhumation est un rite funéraire dans la majorité des cultures. L’acte d’inhumation ou la descente du cercueil dans une fosse (tombe) appelée « Pleine Terre » ou « Caveau », est pratiqué le plus souvent dans les 6 jours après le décès.

Ce sont les employés des Pompes Funèbres qui se chargent de procéder à l’inhumation.

Dès que le cercueil contenant le corps de l’être cher est inhumé dans sa dernière demeure, les marbriers procèdent à la fermeture du caveau ou la remise de la terre pour la fermeture de la tombe. Il restera ensuite à la famille de choisir une pierre tombale, ce qui reste une étape importante pour le travail du deuil.

CREMATION « INCINERATION »

Il n’y a pas de différence entre le terme incinération et le terme de la crémation, le terme Incinération est plutôt choisi pour les déchets et de la Crémation est choisi pour les corps humains.

La Crémation se déroule dans un crématorium.

Cette technique funéraire permet de bruler un corps sans vie afin de le réduire en cendres au bout de 2 heures environ. Le cercueil du défunt est placé dans un four chauffé entre 800 et 1000 degrés. La chaleur va provoquer la combustion du cercueil puis du corps (il n'y a pas de flammes). Une fois cette étape terminée, il faut laisser les cendres refroidir. Les tissus sont entièrement brûlés, ce sont donc les os qui vont être réduits en cendres. Un pulvérisateur est utilisé pour réduire en cendres les parties calcaires des os qui ne brûlent pas.

Les cendres sont mises dans une urne qui peut être récupérée par la famille le jour même, le lendemain ou sur rendez-vous auprès des Pompes Funèbres. L’urne peut également être gardée au crématorium durant une année maximum.

En réalité, la finalité est la même que lors de l'inhumation puisque lorsque l'on place le corps dans un cimetière, le corps est là aussi réduit en cendres au bout de quelques années. L'incinération est donc plus rapide que l'inhumation dans un cimetière.